MIKE BRANT, DANS LA LUMIÈRE

Auteur : Yona et Zvi Brant & Fabien Lecœuvre Éditions Marque Page Octobre 2009

MIKE BRANT était beau, d’une beauté exceptionnelle.

Il avait la stature, le regard, le sourire. Un sourire d’une surprenante douceur. Peut-être trop beau pour l’être fragile qui se cachait sous cette façade. Qui pouvait deviner ses blessures, ses doutes, ses angoisses ? Qui pouvait deviner dans le bleu si clair de ses yeux, les ombres effrayantes qui peuplaient ses cauchemars, mémoire héritée d’une génération d’hommes et de femmes martyrisés, dont on a nié jusqu’au droit de vivre, et qui ont vu ceux qu’ils aimaient disparaître à jamais. MIKE est parti à l’âge de 28 ans… Cette fois, ce n’était ni la guerre, ni l’exil qui l’avait coupé de ses racines, mais le succès. Sa vie, la vraie était restée en Israël. En France, il n’était qu’un chanteur, une image, une voix. On n’explique jamais un geste aussi grave et complexe que le suicide. On le déplore, surtout, quand, avec l’expérience du temps qui passe, on réalise que cela veut dire mourir à 28 ans. Il y avait une faille dans la vie de MIKE, un espace entre lui et le monde, un vide, ses liens trop fragiles n’ont pas pu le retenir à la vie.

Fermer le menu
tristique Phasellus elit. dolor neque. ipsum ut venenatis Nullam suscipit Aenean